Le chêne au Duc

 

De nombreuses légendes circulent aux alentours de la forêt du Gâvre. Le raid VTT du chêne au Duc tire son nom d'une de ces vieilles légendes, qui a également donné son nom à l'une des nombreuses allées qui parcourent la forêt du Gâvre.


La légende du chêne au Duc

 

En ce moment-là, les Français venaient de faire la guerre aux Bretons dans leur pays. Le Duc de Bretagne avait appelé tous les hommes afin de repousser les ennemis. Tous étaient venus et s’étaient rassemblés dans la forêt du Gâvre.

Arrivés là, les gens leur dirent que de l’autre côté du bois, on voyait des soldats et que la campagne en était remplie.

 

Comme la nuit était proche, le Duc se résolut de coucher au pied d’un gros chêne, à l’endroit qui passe pour être l’exact milieu de la forêt. L’un des compagnons du Duc dit qu’il avait entendu parler de ce chêne. On racontait en effet que tous ceux qui passaient la nuit au pied de cet arbre comprenaient le langage d’un oiseau qui chantait sur les arbres …

 

Et cet oiseau prédisait l’avenir.

 

Le Duc ne voulut pas croire ce que disait son compagnon. Quand on eu fait un bon lit de fougère avec des branchages par-dessus, à cause de la neige qui tombait, le Duc se coucha et comme il était très fatigué, s’endormit aussitôt.

 

Il venait à peine de sombrer dans le sommeil qu’un gros corbeau vint se percher et se mit à croasser. Le duc l’entendit dans son sommeil et le corbeau disait :

  • Conquereu, Conquereu, Conquereu !

 

 Et cela dura tout la nuit.

 

Au petit jour, alors que le soleil essayait de percer le brouillard, un page, que l’oiseau ennuyait, lui tira une flèche de façon si étroite que le corbeau fut touché et tomba au pied de l’arbre. Son sang fit une grande tache sur la neige blanche.

 

Le Duc se leva avec ses hommes. Comme il n’était pas très bien réveillé, il répétait :

  • Conquereu, Conquereu, Conquereu !

 

Et il disait exactement comme le corbeau.

 

En entendant le Duc répéter toujours la même chose et voyant le sang sur la neige blanche, les soldats crurent de bonne foi qu’il était blessé et qu’il les encourageait au combat. Ils prirent leurs armes et sortirent du bois. Ils se précipitèrent sur Conquereuil, qui se trouve au nord de la forêt du Gâvre, parce qu’ils croyaient que c’était le nom que prononçait le Duc. Arrivés là, ils trouvèrent les Français qui venaient à peine de se réveiller et qui étaient tout gelés par la nuit passée en plein air.

 

Les Bretons en profitèrent, ils leur tombèrent dessus d’une ruée si impétueuse et si chaude qu’ils les écrasèrent tout net et que depuis, ils n’y revinrent plus.

 

C’est pour cela que le chêne du milieu de la forêt du Gâvre s’appelle le chêne au Duc.

 

Cette légende à un fond historique :

Les batailles qui opposèrent en 981 et 992, à Conquereuil, le duc de Bretagne, Konan Le TORT, à GUEROCH puis à Foulques NERRA, comte d’Anjou.

 

Le chêne était célèbre au XVème siècle puisque Louis XII le visita après son mariage avec Anne de Bretagne.

 

Contes populaires de toutes les Bretagne

Jean MARKALE – éditions OUEST-FRANCE

 

Vous pouvez imprimer votre bulletin d'inscription, le remplir et préparer votre règlement (n'oubliez pas pour les pédestres d'ajouter 1€ de gobelet, qui vous seront restitués si vous rendez le gobelet), votre passage n'en sera que plus rapide le Jour J !

2017 Bulletin Inscription + Règlement.do
Document Microsoft Word 50.5 KB

Le chêne au Duc c'est :

- 6 mois de préparation

- 70 km de sentiers fléchés/défléchés dans le week-end
- 130 à 140 bénévoles
- 2000 flèches pour le balisage des parcours
- 10 postes de commissaires
- 6 postes de ravitaillement
- 2 camions d'assistance
- 8 VTT d'assistance
- des secouristes sur site et en forêt

- 1500 participants en moyenne depuis 2004

- 2000 saucisses

- 150 kg d'oranges et 100 kg de bananes

- 900 litres d'eau

- ....