La clause marine

 

Abandonné par les forestiers depuis 154 ans, le mot « marine » résonne désormais dans la forêt du Gâvre.

 

L’administration des forêts françaises, forte de ses presque 7 siècles d’existence, s’est souvenue de la « clause marine ».

 

Cette clause fut introduite en 1669 dans une ordonnance de Colbert pour mettre fin à l’éternel conflit entre les pilleurs d’arbres qu’étaient les commissaires de la marine et leurs défenseurs naturels : les officiers des Eaux et Forêts.

 

Cette ordonnance autorisait les premiers sous le contrôle des seconds à visiter les futures coupes d’arbres pour préempter les bois nécessaires à la construction navale.

 

La « clause marine » n’était plus appliquée depuis Louis Philippe.

 

C’est dans le fil des bois courbes qu’on taille les pièces qui travailleront sous l’effet du vent et des vagues.

 

Petite curiosité du bois de marine :

 

L’immersion dans une eau saumâtre leur confère même des qualités supérieures.

 

Planche aquarelle de Goujeon extraite du manuel de bois propres aux constructions navales à l’usage des agents forestiers et maritimes, édité en 1803.

 

En 1991 l'ONF redécouvre sa vocation première de fournisseur de "La Royale". Elle décide d'offrir les 2 plus beaux chênes sélectionnés pour la quille de la RECOUVRANCE, dont la construction a été décidée pour BREST 92, sur le plan type de l’IRIS et de la DAPHNE datant de 1817.

 

Ces 2 chênes centenaires, parfaitements droits, ont un diamètre de 55cm à 18m du sol. Ils ont été plantés sous NAPOLEON 1er. Ce sera le cadeau de parrainage. Au moins 50 % du bois des membrures proviennent également de la forêt du Gâvre, cette fois de chênes tordus tant prisés autrefois par la charpentiers de marine. Pour respecter l'histoire, les mats seront choisis dans la forêt d'Issaux dans les Pyrennées.

 

La goélette, construite sur le port de commerce, a été mise à l'eau le 14 juillet 1992 à BREST.

 

Vous pouvez imprimer votre bulletin d'inscription, le remplir et préparer votre règlement (n'oubliez pas pour les pédestres d'ajouter 1€ de gobelet, qui vous seront restitués si vous rendez le gobelet), votre passage n'en sera que plus rapide le Jour J !

Début octobre 2018 ce formulaire d'inscription sera disponible !

 

Le chêne au Duc c'est :

- 6 mois de préparation

- 70 km de sentiers fléchés/défléchés dans le week-end
- 130 à 140 bénévoles
- 2000 flèches pour le balisage des parcours
- 10 postes de commissaires
- 6 postes de ravitaillement
- 2 camions d'assistance
- 8 VTT d'assistance
- des secouristes sur site et en forêt

- 1500 participants en moyenne depuis 2004

- 2000 saucisses

- 150 kg d'oranges et 100 kg de bananes

- 900 litres d'eau

- ....